Get Adobe Flash player

Khoutba

Khoutba : Fais partie du bel Islam d'une personne de délaisser ce qui ne le regarde pas !

Sheikh Salih Ibn Fawzan Abdallah Al Fawzan (Qu'Allah le préserve)

Certes la louange est à Allah dont les bienfaits sont indénombrables et qu’on ne saurait dénombrer, et j’atteste qu’il n’y a de divinité si ce n’est Allah, Seul sans associé, « le Créateur, Celui qui donne un commencement à toute chose, le Formateur. A Lui les plus beaux noms. » [S59. V24] ; et j’atteste que Muhammad est Son serviteur et messager ; Allah l’a certes élevé à Lui au dessus des Cieux élevés et il a bien vu certaines des grandes merveilles de son Seigneur ; Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui par une profusion de salutations, ainsi que sur sa famille et ses compagnons qui sont les gens du bien et de la taqwa.

Ceci dit : Ô gens ! Craignez Allah – Le Très Haut – ; Occupez-vous de ce qui vous sera bénéfique et qui le sera pour vos frères. Evitez ce qui vous est nuisible et ce qui peut l’être pour vos frères, voilà ce qui vous a été commandé [de faire]. Il a été rapporté par Abu Hurayra – qu’Allah soit satisfait de lui, que le Messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : « Fais partie du bel Islam d'une personne de délaisser ce qui ne le regarde pas. » [Rapporté par At-Tirmidhi] ; Ce hadith représente un grand fondement parmi les fondements de l’Islam et une méthodologie claire que le musulman doit suivre dans sa vie. Il doit se mêler de ce qui le regarde et se concentrer dessus, et délaisser ce qui ne le concerne pas et l’éviter ; ainsi, si le musulman mettait en pratique cette méthodologie, il en récolterait beaucoup de bien et éviterait de ce fait beaucoup de mal.

Ce hadith a son sens et il a sa compréhension. Son sens réside dans le fait que le musulman doit délaisser ce qui ne le concerne pas, parmi les paroles, parmi les actes, c’est-à-dire ce qui ne lui est pas favorable et bénéfique et ce qui ne lui a pas été imposé (contrainte) ; Il doit œuvrer en s’occupant de ce qui le regarde et ce qui lui est propre et ce qui lui sera profitable [par la suite] pour sa religion et sa vie d’ici-bas, ceci en commençant par s'occuper de lui-même, il doit œuvrer pour la réforme de son âme et l’éloigner de ce qui peut lui être préjudiciable comme les paroles et les actes. Quant aux paroles, la personne ne doit parler que dans le bien et dans ce qui va lui être utile un jour ou l'autre; Allah – Exalté Soit-Il dit : « Il n'y a rien de bon dans la plus grande partie de leurs conversations secrètes, sauf si l'un d'eux ordonne une charité, une bonne action, ou une conciliation entre les gens. Et quiconque le fait, cherchant l'agrément d'Allah, à celui-là Nous donnerons bientôt une récompense énorme. » [S4. V114] Tout ceci implique d’agir avec bonté envers soi-même et envers les gens, et cela veut dire ordonner chaque forme de bien et d’obéissance et ce que cette dernière comporte comme intérêt pour la personne et pour autrui. L’individu ne doit donc utiliser sa langue que dans ce but-là et il ne doit pas proférer [de paroles] qui vont lui nuire et nuire à autrui tels que les mensonges et les rumeurs ou alors les insultes et les violences verbales ou autres ; Allah – Exalté Soit-Il dit : Il ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l'inscrire. » ; « quand les deux recueillants… » C’est-à-dire les deux anges : « assis à droite et à gauche, recueillent. - Il ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l'inscrire. » [S50. V17] En effet, tes paroles sont bien comptées et bien inscrites et tu seras interrogé sur elles : si elles étaient bonnes, elles auront alors engendrées du bien, tôt ou tard. Mais si elles étaient mauvaises, alors elles auront engendrées du mal à un moment ou à un autre ; ainsi dans le hadith il est dit : « L'homme prononce sûrement une parole digne de la satisfaction d’Allah, sans lui donner d’importance, et voilà qu’Allah l'élève à cause d'elle de plusieurs degrés. Et l'homme prononce sûrement une parole provoquant la colère d’Allah, sans lui donner d’importance, et voilà qu'elle le fait plonger dans l'Enfer ». [Rapporté par Al Boukhari] Ceci s’applique pour une seule parole, alors qu’en est-il des nombreuses [autres] paroles ? Le verset : « Il n'y a rien de bon dans la plus grande partie de leurs conversations secrètes » [S4. V114] c'est-à-dire : [dans] toutes leurs paroles, à l’exception de celles qu’Allah – Exalté Soit-Il, a absous ; préservez donc vos langues. L’homme ne doit parler que lorsque cela lui est utile et dans ce qui sert l’intérêt de ses frères comme lorsqu’il ordonne le convenable, et interdit le blâmable, et lorsqu’il apprend à l’ignorant et promulgue le rappel à l’insouciant et lorsqu’il appelle à Allah ; cela, dans l’intérêt des gens et dans ce qui peut lui être profitable, il doit s’occuper en faisant le dhikr (se rappeler d’Allah) et en lisant le Coran, en faisant le tasbih, le tahlil et le takbir et multiplier cela, car cela est une épargne pour lui auprès d’Allah– Exalté Soit-Il. Il doit [également] s’éloigner des mauvaises paroles, c’est ainsi que Mou’adh Ibn Jabal (qu’Allah soit satisfait de lui), questionna le Messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui) en disant : « Ô Prophète d’Allah ! Devra t-on rendre compte de nos paroles ! » le Messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui) lui répondit : « Que ta mère te perde Mu’âdh ! Les gens seront-ils jetés sur leurs visages (ou sur leurs narines) en Enfer pour d’autres raisons que ce que leur langue aura récolté ! » [Rapporté par At-Tirmidhi] L’individu semble se laisser aller lorsqu’il parle et semble ne pas se soucier des paroles qu’il profère, il se saisit des rumeurs et des mensonges et les propagent parmi les gens : « Quand leur parvient une nouvelle rassurante ou alarmante, ils la diffusent. » [S04. V83] ils la diffusent entre les gens « Ceux qui aiment que la turpitude se propage parmi les croyants auront un châtiment douloureux, ici-bas comme dans l'au-delà. Allah sait, et vous, vous ne savez pas » [S24. V19] Le musulman se doit donc de préserver sa langue sauf dans le bien ; ceci est valable aussi pour les actes, il n’œuvre que dans le bien et dans ce qui est bénéfique, tôt ou tard, par les bonnes œuvres, et les œuvres profitables sont nombreuses, et la Louange est à Allah. Aussi, à travers ces œuvres, ce qui va occuper le musulman et qui va occuper son temps libre et l’impliquer tout en le détournant des actes qui peuvent lui nuire ; il n’occupe pas son temps par le Qila wa Qal (untel a dit ceci, untel a dit cela) et aux écoutes des clameurs et des discothèques et des instruments de musique et des flutes. Il ne prête pas attention à ce qui va lui nuire et il n’écoute pas ce qui va lui nuire et il ne doit parler que lorsque cela lui est utile : « L'ouïe, la vue et le cœur: sur tout cela, en vérité, on sera interrogé. » [S17. V36] L’homme est donc responsable de ses propres sens, de ses organes, quelque œuvre il fera, elle est soit en sa défaveur, soit en son avantage : « Fais partie du bel Islam d'une personne de délaisser ce qui ne le regarde pas. ». Délaissez-donc ce qui ne vous regarde pas et occupez-vous de ce qui vous regarde et de ce qui vous sera profitable et vous apportera le bien dans cette vie et dans l’au-delà, ce qui vous sera profitable pour vous et pour votre communauté et pour vos frères. Accourez vers la conciliation entre les gens, accourez vers ce qui est bénéfique pour les gens en demandant de faire des aumônes, en ordonnant le convenable et en interdisant le blâmable, afin de faire partie de ceux qui jouiront de cette promesse qu’’Allah – Le Très Haut, a faite : « à celui-là, Nous lui donnerons bientôt une récompense énorme. » [S04. V74]. Soyez-donc attentif à cela, car le sujet est très grave, et chaque fois qu’il y aura un de temps de retard (reculer l'échéance), la préoccupation par le Qila wa Qal (untel a dit ceci, untel a dit cela) et la négligence vis-à-vis du rappel d’Allah se multiplieront et donc les étendards du bien disparaitront sauf pour celui à qui Allah – Louange à Lui, Le Très Haut – lui aura accordé le succès dans certaines choses. Et ceci à cause de l’amour pour ce bas-monde et sa conquête par les gens [qui prendra le dessus], particulièrement à notre époque où les continents se sont rapprochés avec la rapidité des transports et des médias au point ou il n’arrive pas une chose aux extrémités de la planète sans que cela nous parvienne dans la minute qui suit ; qu’il s’agisse d’un bien (une bonne nouvelle) et ceci est rare, ou qu’il s’agisse d’un mal et ceci est fréquent ! Sauvez vos âmes ! Sauvez vos âmes de ces dangers, car vous vivez aujourd’hui au milieu de grands dangers et des tendances (des courants) captivantes, prenez vos précautions ! Et faites attention à vous-même ! Faites attention à vos enfants et vos proches pour qu’ils demeurent dans l’obéissance d’Allah et interdisez-leur la désobéissance d’Allah car vous êtes responsable deux ! Préoccupez-vous de vos frères musulmans car vous en avez la charge ; le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : « Vous êtes tous des bergers et vous êtes responsables de l'objet de votre garde. L’Imam (le gouverneur) est berger et responsable de ses administrés. L'homme est berger dans sa famille et responsable de l'objet de sa garde. La femme est bergère dans la maison de son mari et responsable de l'objet de sa garde. Le serviteur est berger dans les biens de son maître et responsable de l'objet de sa garde. Vous êtes tous bergers et vous êtes responsables de l'objet de votre garde.» [Al-Boukhari et Mouslim] Qui est celui qui va vous questionner ? C'est l'Omniscient, le Parfaitement Connaisseur, celui dont rien ne peut lui échapper ; prédisposez-vous [par conséquent] à la question et préparez la réponse, car rien ne peut sauver la personne d’Allah à part la véracité (la loyauté), le jour où cette véracité profitera aux véridiques. Certainement Allah – Le Très Haut, ne laissera pas le mensonge se manifester, Il ne laissera pas la calomnie et la fraude et la falsification prendre place, parce qu’Il est Omniscient et Celui dont rien ne peut lui échapper et Celui qui embrasse toute chose (par Sa science et Sa puissance). Craignez-donc Allah, O vous les serviteurs d’Allah ! Craignez-donc Allah, O vous les serviteurs d’Allah ! Et c’est la raison pour laquelle le Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : « Crains Allah ou que tu sois » [rapporté par At-Tirmdhi n°1987, Ad-darimi 2/323 et Ahmad 5/153, Hadith jugé bon par Sheikh Al-Albani], que tu sois sur terre ou sur le mer ou dans les airs ou que tu sois dans ton pays ou dans les pays des mécréants ou un autre pays, « Crains Allah ou que tu sois », car tu es musulman responsable de ton islam, responsable de ta religion ! Quant à celui qui montre dans son apparence l’accomplissement de rituels et une forme de piété dans les pays musulmans puis, dés lors qu’il voyage vers les pays des mécréants, il se fond dans la masse avec eux et délaisse sa religion ou il se peut qu’il ressente de la honte vis-à-vis de sa propre religion et qu’elle représente la chose qui doit être camoufler, donc il va faire en sorte de la dissimuler ou il va finir par la délaisser, et certes, il n'est de force ni de puissance qu'en Allah. Ceci fait partie des embellissements du Chaytan, ta religion est pour toi une Amânah (responsabilité) : « Nous avions proposé aux cieux, à la terre et aux montagnes la responsabilité (de porter les charges de faire le bien et d'éviter le mal). Ils ont refusé de la porter et en ont eu peur, alors que l'homme s'en est chargé; car il est très injuste [envers lui-même] et très ignorant. | [Il en est ainsi] afin qu'Allah châtie les hypocrites, hommes et femmes, et les associateurs et les associatrices et Allah accueille le repentir des croyants et des croyantes. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.» [S33. V72/73]. Et cette responsabilité (Al-Amânah), certaines personnes l’interprètent comme étant le dépôt uniquement ; Al-Amânah c’est plus important que ça, c’est tout ce qu’Allah t’a imposé, à savoir Son adoration à Lui Seul sans associé et mettre en pratique Sa religion. Donc, la religion d’Allah est une Amâna entre toi et Allah – Exalté Soit-Il, tu seras interrogé sur tout cela le jour de la résurrection, sur cette Amânah et c’est pour cela que les gens sont divisés en trois catégories concernant cette Amâna :

1. Première catégorie : ceux qui l’ont préservé tant en apparence que dans leur for intérieur et ce sont les Croyants.

2. Deuxième catégorie : ceux qui l’ont négligé tant en apparence que dans leur for intérieur et ce sont les mécréants.

3. Troisième catégorie : ceux qui l’ont préservé en apparence et l’ont négligé dans leur for intérieur et ce sont les hypocrites : « [Il en est ainsi] afin qu'Allah châtie les hypocrites, hommes et femmes, et les associateurs et les associatrices et Allah accueille le repentir des croyants et des croyantes. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.» [S33. V73]. Qu'Allah me bénisse ainsi que vous même par le Qur'an (le Coran sublime) et qu'Il nous fasse profiter par ce qu'il renferme comme signes et sage rappel. Je dis cette parole et je demande pardon à Allah pour tous les péchés pour vous et moi et pour le restant des musulmans, alors demandez lui pardon et revenez à lui repentant, il est certes le Pardonneur et le Miséricordieux.